Dossier

Les5plusgrandscombatsdeboxedel’histoire

Le 2 mai prochain, la planète entière aura les yeux rivés sur un ring de boxe où combattront les deux meilleurs boxeurs de leur génération, Manny Pacquiao et Floyd « Money » Mayweather. Cette rencontre qui se déroulera au MGM Grand de Las Vegas est tout simplement qualifiée de combat du siècle. Ainsi, à un mois de l’évènement, E-TV Sport a décidé de revenir sur 5 combats qui ont marqué l’histoire de la boxe!

Marcel Cerdan vs Jake La Motta (16 juin 1949)

Disputé au Briggs Stadium de Detroit dans le Michigan (Etats-Unis), le champion du monde des poids moyens,  » le bombardier marocain  » Marcel Cerdan, défend son titre face à Jake LaMotta, le célèbre  » Raging Bull « . Fidèle à son style, le Français matraque son adversaire, tout en puissance et en précision. Un début tonitruant interrompu au 3e round par une luxation de l’épaule gauche. Le combat est déjà perdu mais Cerdan ignore la douleur et prolonge son agonie pendant 8 rounds. Au 11e, le valeureux champion doit se résigner et abandonne son titre sur les conseils de son manager. Alors qu’une revanche devait avoir lieu le 2 décembre de la même année, celui-ci n’aura jamais lieu à cause du crash d’avion qui coûtera la vie au boxeur français le 27 octobre 1949. Le monde de la boxe est alors privé de ce qui aurait certainement été l’une des plus grandes revanches de l’histoire!

Georges Foreman vs Mohamed Ali (30 octobre 1974)

« The Rumble in the Jungle » s’est déroulé le 30 octobre 1974 à Kinshasa, ex-Zaïre. A 4h30 du matin, le champion du monde Georges Foreman défend son titre face à Mohamed Ali, déchu de sa ceinture en 1967 pour avoir refusé d’aller combattre au Vietnam. Le monde entier s’attend à voir Foreman abattre Ali avec ses énormes coups de poings. Mais Ali n’était pas surnommé  » The Greatest  » pour rien. Lui qui a passé des semaines à annoncer qu’il volerait comme une abeille autour de Foreman, décide à la surprise générale d’attendre son adversaire dans les cordes et d’absorber tous les coups. Le monde entier craint alors le pire pour Ali. Mais dès le 5e round, sa stratégie commence à apparaître. Foreman faiblit et dès le 8e round, il n’a plus de jus. Ali passe alors à l’offensive et fait pleuvoir un déluge de frappes rapides sur le visage de Foreman. A bout de souffle, celui-ci va au tapis. Ali reconquiert sa ceinture et devient champion du monde pour la 2eme fois!

Sugar Ray Leonard vs Marvin Hagler (6 avril 1987)

De 1980 à 1987, Marvin Hagler est le meilleur poids moyen, en dépit de la concurrence des talentueux Roberto Duran et Thomas Hearns… Mais la critique lui reproche, durement, son manque de panache : seul un combat face à l’adulé Sugar Ray Leonard, retraité depuis six ans suite à une rétine opérée, peut redorer son blason. Face à la pression des producteurs, « Sugar » sort de sa retraite le 6 avril 1987. Loin d’être rouillé par le manque de compétition, il vole autour d’Hagler, qui ne parvient pas à cadrer son adversaire. S’estimant floué, le « Marvelous » range pourtant les gants, sans exiger une revanche!

Arturo Gatti vs Micky Ward (18 mai 2002)

Micky Ward (le boxeur qui a inspiré le film  » Fighter  » avec Mark Wahlberg et Christian Bale) a marqué les esprits par son style à la « Rocky », lors de ses trois combats face à l’ex-champion du monde super-léger (de 1995 à 1998) Arturo Gatti… A 37 ans, Ward est sur le déclin mais sa hargne lui permet de remporter la première bataille, nommée « combat de l’année 2002 » par Ring Magazine… Par la suite, la revanche comme la belle tournent à l’avantage de Gatti, plus jeune de 7 ans. Une trilogie à la saveur particulière : celle d’une boxe totale, sans aucune retenue.

Floyd Mayweather vs Oscar De La Hoya (5 mai 2007)

Le buffle face au torero. Floyd Mayweather, boxeur à la défense virtuose, contraint ses adversaires à « faire le combat » sans leur laisser la moindre brèche, avant de porter l’estocade avec élégance et arrogance. Pourtant, en ce 5 mai 2007, le « Pretty Boy » se retrouve en difficulté : obligé de subir face à un Oscar de la Hoya plus puissant, il ne doit son salut qu’à son jeu de jambes et à une endurance supérieure à celle de son adversaire, plus âgé de quatre ans. Pire, au terme de ce combat serré, les juges s’apercevront qu’ils ont inversé les cartes comptabilisant les points marqués par chaque boxeur… Une anecdote qui laissera des regrets aux fans du « Golden Boy ». Mayweather, lui, est toujours invaincu à ce jour !

  • mllromane

    sur quelle chaîne le 2 mai ?