Smash of the day

LejourdeJo

Il y a deux ans, Jo-Wilfried Tsonga jouait sa première demi-finale du côté de la Porte d’Auteuil avec le résultat que l’on connaît. Face à David Ferrer, l’Espagnol, Jo n’avait pas existé une seule minute et s’était facilement incliné en 3 sets. Cette année, le Manceau va retrouver une vieille connaissance en la personne de Stanislas Wawrinka. Pour rappel, les deux tennismen se sont affrontés deux fois à Roland-Garros (2011 et 2012), pour une victoire chacun. Le tout en 5 sets et 4h de jeu. Tsonga, dont le niveau de jeu depuis dix jours se rapproche de celui de ses meilleures années, est prêt physiquement à livrer un gros combat. Il est aussi très frais sur le plan mental, puisqu’il n’a joué que deux mois cette saison. Néanmois, jouer un tel match devant son public peut s’avérer délicat surtout sur le plan des émotions même si l’audience pourrait également le transcender. On se souvient également que Jo doit une revanche au public français après sa « non » Coupe Davis et sa défaite face à un certain Suisse, Stanislas Wawrinka. Ce qui est certain, c’est que pour rejoindre Patrick Proisy (1972), Yannick Noah (1983) et Henri Leconte (1988), il faudra un immense Tsonga et un stade Philippe Chatrier plein comme un oeuf pour tenter de faire vaciller « Stan the Man »!