Smash of the day

LegrandjourdeDay

Jusqu’à présent, les dimanches ne réussissaient pas à Jason Day lorsque ceux-ci concernaient un tournoi Majeur. En effet, « Sunday » ne rimait jamais avec soleil pour l’Australien de 27 ans qui avait fini neuf fois dans le top 10 lors des 20 derniers Grands Chelems disputés. Le dernier jour de compétition coïncidait plutôt même à un « blackday » vu qu’il avait terminé deuxième du Masters 2011 et de l’US Open en 2011 et 2013. Mais l’USPGA 2015 est arrivé avec son ciel bleu azur tout au long des 4 jours de compétition et a permis à Jason Day de remporter le premier Grand Chelem de sa carrière. Un succès acquis de main de maître avec à la clé un score de (-20) qui fait office de record dans l’histoire des tournois du Grand Chelem. Le golfeur australien a aussi du résister à la pression que lui mettait le meilleur joueur de la saison, un certain Jordan Spieth. L’Américain de 22 ans peut se consoler avec cette place de dauphin car il s’empare par la même occasion du trône de la discipline au profit de Rory McIlroy, pas encore bien remis de sa blessure et seulement 17ème à Whistling Straits. « C’est de loin ma plus belle défaite, a-t-il glissé. Être n°1 mondial, c’est fantastique. C’était l’un des buts de ma vie, et j’y suis parvenu aujourd’hui. » Auteur d’une saison exceptionnelle avec le Masters et l’US Open à son palmarès et une place de 4ème au British Open, le règne de Spieth ne fait surement que commencer…à moins que Rory voire Tiger ne l’entendent pas de cette oreille!