Smash of the day

LeBallondeplombenadéfinitivementdansl’aile

Sans Ballon d’or, pas de Ballon de plomb! Malheureusement, si cette année 2014 a vu un CR7 récompensé pour la troisième fois par le trophée individuel le plus convoité du football mondial, il ne pourra pas le partager avec le lauréat du trophée inventé par « Les Cahiers du Football ». Décerné pour la première fois en 2003, ce pendant parodique du Ballon d’or était devenu une véritable institution qu’attendaient les fans de la Ligue 1 avec autant de jouissance que les footballeurs du championnat de France avec inquiétude. Pour rappel, ce trophée récompensait chaque année un joueur évoluant dans un club de l’hexagone. Celui-ci se fondait sur trois critères: qualités footballistiques intrinsèques, mentalité et choix de carrière. Si les Cahiers du foot revendiquent le fait que ce Ballon de plomb était avant-tout une blague, il est devenu au fil des années une récompense sanction qui pouvait « plomber » une carrière. Fabrice Fiorèse ou Benoît Pedretti peuvent en témoigner. Ainsi, le site web a décidé de mettre fin à la carrière de son petit protégé et aux maux de tête que celui-ci pouvait engendrer chez certains « pied carré » de la Ligue 1. E-TV Sport voudrait tout de même rendre hommage à Francis Llacer, Bernard Mendy ou encore Mateja Kezman qui ont fait du PSG période pré-Qatar le meilleur pourvoyeur de joueurs « plombés ». Et si cela peut consoler tous les fans de ce trophée humoristique, un ballon est toujours à même de crever un jour!