Smash of the day

LatuilepourMcLlroy

S’il y a bien un sport où la blessure est présente à chaque coin de gazon, c’est bien le football. En effet, entre les bobos musculaires, les torsions de cheville ou autres ainsi que les tacles appuyés de ses adversaires, on peut vite quitter les terrains sur une jambe. Et c’est l’expérience amer qu’a vécu Rory McLlroy samedi dernier. En effet, alors qu’il se détendait avec ses potes autour d’un match de foot, le numéro 1 mondial s’est blessé à la cheville. Et le verdict est rapidement tombé: Rupture totale du ligament talo-fibulaire. Si l’on ne sait pas encore combien de temps le Nord-Irlandais va rester sur le carreau, il est pratiquement acquis qu’il ne pourra pas disputer le British Open. La troisième levée du Grand Chelem, qui doit se dérouler à Saint-Andrews du 16 au 19 juillet, ne pourrait donc pas voir Rory, l’idole de tout une île, défendre son titre. Le Nord-Irlandais a utilisé le réseau social Instagram pour annoncer cette nouvelle où il dévoile sur une photo une imposante attelle entourée son pied gauche et un sourire gêné se lit sur le visage du golfeur. Si le monde de la petite balle blanche regrettera l’absence de McLlroy, il se pourrait bien qu’un américain du nom de Jordan Spieth s’en réjouisse pour pouvoir s’emparer du siège de numéro 1 mondial.
Le malheur des uns peut parfois faire le bonheur des autres…