Smash of the day

LaCôted’Ivoiresurletoitdel’Afrique

Cela ne pouvait pas durer éternellement! En effet, la sélection ivoirienne, considérée comme la meilleure équipe africaine sur le papier depuis près de 10 ans, n’avait jamais réussi à soulever le trophée de la Coupe d’Afrique des nations. Emmenés pendant une décennie par son attaquant et capitaine, Didier Drogba, les Eléphants avaient échoué par deux fois lors de la dernière marche en 2008 face à l’Egypte et en 2012 face à la Zambie. Les deux fois la séance de tirs au buts avaient décidé du sort du match au grand damne de la Côté d’Ivoire. Lors de cette édition 2015, ce sont les Ghanéens qui se dressaient en travers du chemin d’une deuxième CAN au palmarès des Ivoiriens après celle de 1992. Au terme d’une rencontre globalement dominée par les Black Stars avec notamment un poteau sur une frappe d’Atsu, élu meilleur joueur de la compétition, tout s’est décidé lors de cette cruelle séance de pénaltys. Les coéquipiers des frères Touré ont pourtant sans doute cru qu’ils étaient maudits, quand Wilfried Bony et Junior Tallo ont manqué leurs deux premières tentatives. Mais il faut croire que ce dimanche 8 février était le jour du gardien, Barry Copa. Après avoir sorti plusieurs arrêts décisifs, c’est lui qui marque le tir au but victorieux après une scène surréaliste où on l’a vu se rouler par terre pour cause de crampes. Si Yaya Touré, successeur de Drogba en tant que leader du groupe Ivoirien, peut se féliciter de ramener le trophée à la maison, il peut également remercier son sélectionneur, Hervé Renard, qui lui remporte le titre pour la deuxième fois en trois ans. Le surnom de « Sorcier Blanc » ne devrait pas tarder à lui être attribué!