Smash of the day

Isnersertl’enferfaceàFederer

S’il y a bien un joueur qui peut devenir injouable lorsqu’il se trouve sur un court de tennis, c’est John Isner. En effet, à l’image d’Ivo Karlovic, le géant américain possède comme meilleur arme un service surpuissant et quasiment impossible à retourner. La principal différence avec le Croate, il possède avec son coup droit une autre arme de destruction massive. Et hier, Roger Federer l’a appris à ses dépends en étant éliminé dès les huitièmes de finale du tournoi de Paris Bercy. En effet, le Suisse n’a pas réussi à enrayer la machine à aces (27 au total) et à du s’avouer vaincu en s’inclinant en 3 sets et après deux tie-break perdus (7-6, 3-6, 7-6). Ce n’est pas la première fois que « Rodgeur » quitte le dernier Masters 1000 de la saison du fait d’un bombardier « on fire ». L’année dernière, c’était le canadien Milos Raonic qui avait servi le plomb et avait éjecté le numéro 2 mondial du tournoi. De plus, les chiffres sont la pour démontrer que le tournoi parisien est celui qui réussit le moins à Federer dans la catégorie des Masters 1000 malgré un titre en 2011. Des échecs successifs qui tiendraient dans cette explication: « Je joue Bâle la semaine précédente et Bâle a été toujours ma priorité. Forcément, ma préparation pour Bercy n’est jamais idéale. Mais quand je perds, à chaque fois c’est contre un gars qui touche la balle parfaitement. C’était le cas avec John aujourd’hui. C’est dommage, je pense que je jouais mieux ici qu’à Bâle. » Il reste maintenant à Roger à se préparer de la meilleure façon pour le Masters, son dernier objectif de la saison!