Smash of the day

Hamilton,le« Barond’Argent »

Lorsque les « tiffosis » se ruent lors de leur Grand-Prix d’Italie du côté de Monza, ceux-ci n’ont clairement  les yeux de Chimène que pour les voitures rouges signées Ferrari. Mais cette année, ils ont du se rendre à l’évidence que personne ne pourrait venir titiller le champion du monde en titre, Lewis Hamilton. En tête du début à la fin de la course, le nouveau blondinet du paddock était tout simplement intouchable. Derrière, comme presque toujours, Nico Rosberg a tout fait pour rattraper Vettel mais malheureusement, le récent papa a vu son moteur exploser à deux tours de la fin à son grand dam et à celui du suspense pour le titre de champion du monde pilote. Et donc, une Ferrari, avec à son volant Baby « Schumi », aura conservé sa deuxième place finale devant l’ancien rouge Felipe Massa, désormais chez Williams. Néanmoins, les supporters italiens peuvent regretter leur « Baron Rouge » allemand et reconnaître la supériorité de celui qui pourrait être surnommé « Le Baron d’Argent »!