Smash of the day

« E-Tchèque »etmatenfinaledelaFedCup

Alors que la Coupe Davis a déjà du mal à vraiment intéresser le public, que dire de son équivalent féminin: la Fed Cup! En effet, celle-ci se déroule toute l’année dans une indifférence presque totale et en ce weekend, il est vrai particulier, la finale n’a pas plus enthousiasmé que cela. Et pourtant, une star mondiale et du circuit féminin avait décidé d’aider sa nation, une certaine Maria Sharapova. Un petit coup de projecteur sur la compétition mais finalement pas le coup de pouce sportif espéré par la Russie. Enfin, nous sommes un peu dur car Maria a fait le boulot, comme on dit, en remportant ses deux matchs en simple mais cela n’aura pas suffit à faire tomber cette équipe Tchèque. Emmenée par une increvable Katarina Pliskova, la République Tchèque a soulevé la Fed Cup pour la quatrième fois en cinq ans après le double décisif. C’est la neuvième fois de son histoire que ce pays, autrefois appelé la Tchécoslovaquie, s’empare de ce titre. Du côté russe, on pensait bien pouvoir renouer avec sa tradition dans la compétition, qui est née entre 2004 et 2008 avec quatre succès en 5 éditions. Une génération dorée emmenée notamment par Myskina, Dementieva, Zvonareva ou Kuznetsova mais dont Sharapova était absente. En 2015, la star russe souhaitait ramener la coupe dans son pays de naissance, elle qui a grandit aux USA dès l’âge de 8 ans. Mais il faut se rendre à l’évidence: « difficile il est de faire et-Tchèque et mat en Fed Cup »!