Dossier

Cessportifsquisesontsuicidés

Comme nous l’avons souvent asséné dans nos différents articles, les sportifs sont certes célèbres et souvent très riches, il ne faut pas occulter le fait qu’ils restent des hommes avant-tout ! Ainsi, ils sont soumis aux mêmes maux que vous et moi et sont amenés parfois à franchir une ligne dont on ne revient jamais. En effet, pour diverses raisons comme la dépression, des épreuves familiales ou amoureuses ou encore une carrière en berne, ceux-ci commettent l’irréparable et choisissent de se mettre un terme à leur vie. C’est le cas d’Aaron Hernandez, ex-star des New-England Patriots en NFL, qui s’est pendu dans sa cellule de prison. Ainsi, E-TV Sport a choisi de vous présenter ces sportifs qui se sont suicidés !

Pierre Quinon (Saut à la perche)

Le champion olympique français de saut à la perche en 1984 décide de se ôter la vie en 2011 à l'âge de 49 ans. Il s'est jeté par la fenêtre de son appartement de Hyères et fait une chute de 5 mètres. La dépression et le prise de cachets sont à l'origine de ce suicide.

Percy Williams (Sprinteur)

Cet athlète canadien remporte le titre olympique sur 100m et 200m aux Jeux Olympiques 1928 et a détenu le record du monde du 100m. A 74 ans, celui-ci se tire une balle dans la tête avec le pistolet qu'il avait reçu en récompense aux JO de 1928.

Dave Mirra (BMX)

Figure emblématique du BMX lors du début de la médiatisation de la discipline, à l'image de ce qu'était Tony Hawk pour le skateboard, Dave Mirra a remporte 24 médailles aux X Games entre 1995 et 2008. Le rider se suicidera à l'âge de 41 ans en 2016.

Gary Speed (Football)

Joueur emblématique du championnat anglais dans les années 90 et au début des années 2000, notamment lorsqu'il évoluait à Leeds United puis à Newcastle United, le Gallois portait également sa sélection nationale sur ses épaules avec Ryan Giggs. Le 27 novembre 2011, il est retrouvé pendu dans son garage. Il avait 42 ans !

Johanna Nilsson (Athlétisme)

Cette championne suédoise de course à pied, moyenne et longue distance, se suicide à 30 ans en 2013.

Luis Ocaña (Cyclisme)

Vainqueur de la Vuelta en 1970 et du Tour de France en 1973, le cycliste espagnol était l'un des meilleurs coureurs de sa génération. En 1994, à 48 ans, il se tire une balle dans la tête. Les problèmes d'argent ainsi qu'une santé précaire (Cirrhose du foie, hépatite C et cancer) sont à l'origine de son suicide.

Robert Enke (Allemagne)

Capé à huit reprises, Enke a commencé à souffrir de dépression en 2004. Le décès de sa petite fille des suites d’une malformation cardiaque, deux ans plus tard, a sérieusement aggravé sa condition. Parce qu’il a décidé de ne pas partager sa souffrance, il n’y a que sur les terrains que le portier trouvait son espace de liberté. Mais une série de blessures, tout au long de sa carrière, l’ont privé de cet exutoire. En 2008, il a si vite retrouvé son meilleur niveau après une fracture de la main que Joachim Löw, sélectionneur de l’équipe d’Allemagne, a envisagé de le titulariser à l’Euro 2010. Mais, huit mois avant le grand rendez-vous, Enke contracte un virus intestinal qui l’empêche de s’entraîner et l’isole pendant dix semaines. Funeste timing. Le 10 novembre 2009, au lieu de rejoindre ses coéquipiers au centre d’entraînement d’Hanovre, Robert Enke arrête volontairement sa voiture sur un passage à niveau au moment où passe le régional express 4427 de Brême. Il avait 32 ans.

Eddie Griffin (NBA)

Drafté en 7ème position en 2001 par les New-Jersey Nets, puis transféré immédiatement aux Houston Rockets, Griffin était un joueur NBA tout à fait correct. Après 2 ans à Houston, il fera 3 saisons sous les couleurs des Minnesota Timberwolves. Le 17 août 2017, Griffin est retrouvé mort après avoir ignoré un passage à niveau et s'être immobilisé devant un train lancé à pleine vitesse. La combinaison toxique de jeunesse et d'argent auront eu la peau de ce jeune basketteur de 25 ans.