Dossier

Cessportifsquisesontreconvertisdansuneautrediscipline

Voilà une information quelque peu insolite! En effet, on a appris que Paolo Maldini, icône du football italien et du Milan AC, allait disputer le double du tournoi challenger de Milan (26 juin/2 juillet). Âgé de 49 ans, l’ancien défenseur a remporté une coupe de qualification qui lui permet d’obtenir une wild card pour le tournoi principal. A cette occasion, il était associé à Stefano Landonio, un ancien joueur de double ayant atteint le Top 500 du classement ATP. Si cela restera du « one shot » et que l’on ne peut pas parler de reconversion, E-TV Sport saute sur l’occasion pour vous présenter la liste des sportifs qui ont décidé de se reconvertir dans une autre discipline !

Le Philippin le plus célèbre de la planète, le boxeur Manny Pacquiao est joueur/entraneur de Basket

En effet, « Pacman » est également entraîneur-joueur des « Mahindra Enforcer », une équipe de basketball évoluant dans le championnat philippin. S’il n’a clairement pas le talent pour évoluer à un tel niveau, il s’est permis le luxe d’inscrire son premier panier officiel sur un superbe jump shoot lors d’un match de coupe nationale.

La légende du basketball met un pied dans le baseball

Le 6 octobre 1993, la NBA et les amateurs de basketball du monde entier sont sous le choc. En effet, Michael Jordan annonce sa retraite sportive. Il racontera par la suite que le décès de son père, James Jordan, assassiné lorsqu’il fait une sieste le sur une aire de repos à Lumberton en Caroline du Nord par deux adolescents, est la cause principale de cette décision. Par la suite, « MJ » surprend une nouvelle fois son monde lorsqu’il signe un contrat de Ligue mineure de baseball le avec l’organisation des White Sox de Chicago. Jordan déclare que cette décision est prise pour poursuivre le rêve de son défunt père, qui a toujours envisagé son fils comme un joueur de la Ligue majeure de baseball. Malheureusement, il ne passera jamais au palier du-dessus, à savoir la Ligue majeure et préfère mettre un terme à cette expérience le 2 mars 1994.

La reine déchue du 100m finit sur les parquets de WNBA

Plus jeune, Marion Jones hésite entre le basketball et l’athlétisme. En 1994, elle remporte le championnat universitaire NCAA avec les Tar Heels de North Carolina (l’Université qui a révélé Michael Jordan). Par la suite, Marion devient la plus grande athlète de sa génération avec notamment 5 médailles (3 en or et 2 en bronze) lors des JO de Sidney en 2000. Le , le « Washington Post«  révèle l’existence d’une lettre de Marion Jones à ses proches dans laquelle elle avoue l’usage de stéroïdes de 1999 à 2002. Le lundi 8 octobre, après avoir avoué devant la presse s’être dopée aux stéroïdes pendant les deux années ayant précédé les JO de Sydney en 2000, elle décide de mettre fin à sa carrière d’athlète.

Après ses problèmes de dopage et son passage en prison, elle décide de revenir à son premier sport. Le elle signe pour la franchise WNBA de Shock de Tulsa. Lors de ses débuts, elle établit un record en devenant la plus vieille débutante en WNBA. Sa franchise se sépare d’elle au cours de sa seconde saison, expliquant cette décision pour offrir une place dans leur effectif à une jeune joueuse, Abi Olajuwon, la fille de la légende NBA Hakeem Olajuwon.

Luc Aphand, de la neige au sable

Le Français, Luc Alphand, s’est tout d’abord fait connaître sur les pistes de ski en remportant notamment le gros Globe de cristal en 1997. Adepte de la vitesse sur neige, il passe ensuite au sport automobile. Après quelques années, il s’illustre sur le rallye Dakar, progressant au fur et à mesure de ses participations jusqu’à atteindre la 2e place en 2005 puis la victoire en 2006 et à nouveau une 2e place en 2007. Depuis 2001, il participe aussi aux 24 heures du Mans, réussissant sa meilleure performance en 2006 à la 7e place du classement général.

Lizarazu des pelouses aux tapis

Bixente Lizarazu a été joueur professionnel de football de 1987 (débuts aux Girondins de Bordeaux) à 2006 (Bayern Münich). En club, il a été trois fois champion d’Allemagne et a gagné la Ligue des champions en 2001 avec le Bayern. International depuis 1992, il a remporté le Mondial en 98, puis l’Euro en 2000 avec l’équipe de France. Le 30 avril 2006, « Liza » a raccroché les crampons.

Afin de garder la forme,  Bixente Lizarazu s’est mis au jiu-jitsu brésilien, un art martial. « Après le foot, j’avais besoin de trouver une solution pour rester en forme car l’océan ne délivre pas tous les jours des vagues (C’est également un excellent surfeur). Mon entraînement se partage entre surf et jiu-jitsu. Je suis ceinture bleue, c’est un niveau moyen. Et ce n’est pas un sport de danseuse » confiait-il à L’Equipe Magazine l’été dernier. Résultat, à force d’entraînement, Bixente Lizarazu a remporté l’Open d’Europe de jiu-jitsu brésilien, en février à Lisbonne, dans sa catégorie des ceintures bleues, senior 1 (35-40 ans), chez les moins de 76 kg.

Le perchiste qui passe à la barre

En 1996, à Atlanta, il devient champion olympique du saut à la perche en effaçant une barre à 5,92 m, nouveau record olympique. Premier Français à franchir la barre des six mètres, le 6 mars 1999 à l’occasion de sa victoire aux Championnats du monde en salle de Maebashi, il détient le record de France en plein air de 1993 à 2009. Depuis 2005, Jean Galfione se consacre à la voile, sa deuxième passion. Il est désormais le skipper du Team Serenis Consulting1 et a participé à la Route du Rhum 2014.