Dossier

Cessportifsquisesontlancésdesdéfis

La plupart des sports nécessitent une qualité de course non négligeable comme le football ou encore le rugby. Ainsi, lorsque dans ces disciplines, certains sportifs font parler d’eux grâce à leur vitesse, il n’est pas rare que les médias souhaitent alors les comparer aux sprinteurs professionnels. C’est ce qui s’est passé en Angleterre où le jeune joueur d’Arsenal, Hector Bellerin, serait allé plus vite qu’Usain Bolt sur 40m. Néanmoins, un sprinteur britannique a annoncé qu’il était prêt à défier le Gunner et son coéquipier Théo Walcott quand ils voulaient. Richard Kilty, champion du Monde et d’Europe du 60m en salle, a parié 30 000 livres (plus de 41 000 euros) sur sa victoire sur « n’importe quelle distance de sprint ». Avant de savoir si les deux footballeurs accepteront le défi proposé, E-TV Sport a décidé de revenir sur ces défis que certains sportifs se sont lancés entre-eux. Et si la vitesse est le principal objet des défis, les duels entre sexes peuvent également en engendrer!

Yohan Blake (Athlétisme) et Cristiano Ronaldo (Foot)

Yohan Blake désire voir le joueur du Real Madrid courir sur la distance reine. «Cristiano Ronaldo est l'un des piliers du Real Madrid, et il est assez rapide. Il serait intéressant de voir comment il court le 100 m. Je pense qu'il le ferait rapidement», a déclaré Blake à Moscou où il prépare sa saison. L'émission espagnole Punto Pelota avait déjà souligné la vitesse phénoménale du Portugais en chronométrant un sprint de 97m de Ronaldo à dix secondes tout rond. Il y a trois ans, le magazine allemand Der Spiegel avait mesuré la vitesse de pointe des joueurs les plus rapide de la planète et était arrivé à la conclusion que le ballon d'or 2008 était inégalé dans son sport avec 33,6 km/h. Usain Bolt, lui, atteint les 44,7 km/h.

Michael Johnson (Athlétisme) et Donovan Bailey (Athlétisme)

Près d'un an après les Jeux olympiques de 1996, le médaillé d'or du 200 m et du 400 m Michael Johnson et le champion du 100 m Donovan Bailey ont disputé une course de 150 m à Toronto. Vers le milieu de la course, Johnson s'est étiré un muscle à la cuisse gauche, ce qui a permis à Bailey d'empocher la bourse de 1 million $.

Usain Bolt (Athlétisme) et Mo Farah (Athlétisme)

En marge du meeting de Londres qui avait lieu dans le stade olympique de Londres, un an tout juste après les Jeux Olympiques, le champion d’origine somalienne avait lancé un défi au roi du sprint. “Ce serait génial de demander aux fans d’athlétisme de décider quelle distance serait la plus appropriée entre le 600 et le 800m.” avait déclaré la star du demi-fond qui souhaiterait organiser cet événement à des fins caritatives “Il a sa fondation, j’ai la Fondation Mo Farah… Es-tu partant ? Allez, tu dois le faire. Organisons ça !” a ajouté Mo Farah à l’intention d’Usain Bolt.

Roger Federer (Tennis) et Lindsay Vonn (Ski)

Tout est parti d’un tweet de Roger Federer, en octobre 2013, dans lequel le champion suisse proposait de relever un défi entre sportifs. Il se disait prêt à rivaliser dans n’importe quel sport. La skieuse Lindsey Vonn lui avait répondu qu’elle jouerait au tennis avec lui s’il venait ensuite sur les pistes avec elle. La première partie du défi a eu lieu ce mercredi, et pas dans n’importe quelle condition. La marque de chocolat Lindt, partenaire du Suisse, a en effet organisé cette rencontre… à 3.500 mètres d’altitude.

Jimmy Connors (Tennis) et Martina Navratilova (Tennis)

Le 25 septembre 1992, Navratilova affrontait Connors dans le cadre de la troisième édition de la "Bataille des sexes". Jimbo s'imposera 7-5/6-2 alors qu'il n'avait qu'un service et que son adversaire pouvait servir dans les couloirs.

Serena Williams (Tennis) et Andy Murray (Tennis)

Lancée par un follower d’Andy Murray sur Twitter, l’idée d’un match entre l’Ecossais et Serena Williams semble faire son chemin dans l’esprit des deux champions. Pourquoi pas un match sur herbe pour la 4ème "Bataille des sexes"

Richard Kilty (Athlétisme) et Hector Bellerin (Foot) et Théo Walcott (Foot)

Alors que la presse britannique affirme que Hector Bellerin est allé plus vite que Bolt et que le milieu de l'athlétisme ne croit pas à une telle performance, Richard Kilty a décidé de tirer les choses au clair. Le champion du monde et d'Europe en salle du 60 m a parié 30 000 livres (plus de 41 000 euros) sur sa victoire face à Bellerin et Theo Walcott sur «n'importe quelle distance de sprint, n'importe quand et n'importe où», a-t-il dit sur Twitter.

Billie Jean King (Tennis) et Bobby Riggs (Tennis)

Le 20 septembre, à Houston, se tient donc la « bataille des sexes », colossal événement médiatique. Devant plus de trente mille spectateurs et cinquante millions de téléspectateurs estimés dans trente-sept pays, King l'emporte au meilleur des cinq manches (6-4, 6-3, 6-3), dans un match qui joua un grand rôle non seulement dans la reconnaissance du sport féminin, mais également du tennis comme sport majeur.

Karsten Braasch (tennis) et les soeurs Williams (Tennis)

Pendant l'Open d'Australie 1998, le joueur allemand décidait d'affronter l'une après l'autre les deux soeurs (alors âgées de 16 et 17 ans), suite à leurs déclarations sur le fait qu'aucun joueur classé après la 200ème place ne pourrait les battre. Braasch est alors classé 203ème et se débarrassera de Serena (6-1) et de Vénus (6-2)

Julian Reus (Athlétisme) et Pierre-Emerick Aubameyang (Foot)

Julian Reus, le sprinter phare allemand sur 100 et 200 mètres souhaitait mettre au défi Pierre-Emerick Aubameyang. Il ne supportait pas que l’attaquant de Dortmund soit encensé pour sa qualité de vitesse. « C’est un mythe flagrant lorsqu’on dit qu’Aubameyang serait plus rapide qu’Usain Bolt. Je vais vous le prouver. Sur une distance de 30 mètres, je mettrai au moins 1 mètre à Aubameyang (à l’arrivée) », a-t-il laissé entendre dans un entretien avec Bild.