Dossier

Cessportifsdontonsesouviendradeladernièreapparitionsurleterrain

Depuis sa révélation aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008, Usain Bolt est la star incontestée et incontestable de l’athlétisme mondial. Mais voilà, nous sommes aujourd’hui en 2017 et le sprinteur jamaïcain va mettre un terme à sa carrière à la fin de l’été. Si celui-ci sera encore très attendue aux Mondiaux de Londres (4-13 août), « Lightning Bolt » a disputé sa dernière course à domicile samedi à Kingston, capitale de la Jamaïque. Et si la course en tant que telle était anecdotique, le public s’était massé au National Stadium pour rendre hommage au plus grand ambassadeur de l’île depuis Bob Marley !

Avoir le droit à une dernière en grande pompe est le propre des plus grands sportifs et il ne fait aucun doute que Bolt en fait partie. Ainsi, E-TV Sport a décidé de revenir sur ces sportifs qui ont eu le droit à des adieux parfaits pour différentes raisons. Et E-TV Sport vous les présente!

Partir sur une performance majuscule

En effet, après une tournée d’adieu tout au long de la saison 2015-2016, Kobe disputait le dernier match de sa carrière face au Utah Jazz devant son public du Staples Center. Lors de cette rencontre, le « Black Mamba » inscrira la bagatelle de 60 points (22 tirs réussis sur 50 tirs effectués), soit le record de points dans la ligue de cette saison. Une fin à l’image de la carrière du joueur: « Scoreur exceptionnel mais un peu croqueur sur les bords » !

Quand le public vous rend hommage

Avec la quête de trophées, l’amour du public est bien l’objectif ultime d’un sportif de haut niveau. Ainsi, lorsque celui-ci décide de dire stop et que l’audience se met à l’unisson pour l’acclamer, difficile de rester insensible. La preuve avec le basketteur Reggie Miller ou encore le footballeur Paul Scholes.

Les discours qui feront date

Pour certains, la fin rime avec discours. Ainsi, à l’issue de leur dernière apparition en tant que sportif professionnel, ils prennent le micro et s’expriment devant leur public. Andre Agassi à l’US Open, Derek Jeter au Yankee Stadium et Steven Gerrard à Anfield Road sont de très bons exemples.

Partir sur un titre

Arrêter au sommet, voilà un rêve qui ne se réalise pas souvent, surtout dans un univers ultra-compétitif comme le sport. Néanmoins, certains y sont parvenus comme le basketteur David Robinson parti sur un titre NBA, Peyton Manning lors d’une victoire au Super Bowl ou Pete Sampras, qui n’a plus rejoué après son titre l’US Open en 2002.

La dernière apparition avant la fin inéluctable

Certains sportifs sont également passés à la postérité lorsque la fin de leur carrière a rimé avec la fin de leur vie tout court. C’est le cas du joueur de baseball, Lou Gehrig, qui a laissé son nom aux USA à la maladie que nous appelons en Europe, « Maladie de Charcot ». Mais aussi pour Jim Valvano, joueur et entraîneur de basket qui donnera un discours mémorable avant de décéder 8 semaines plus tard, d’un cancer des os.