Dossier

Cesinsultesquiontfusésuruncourtdetennis

Aujourd’hui, on a enfin eu le fin mot de l’histoire « Fognini à l’US Open 2017 » ! En effet, lors du dernier Grand Chelem de la saison, l’Italien s’était encore fait remarquer pour la mauvaise raison. Il avait eu des mots très crus à l’égard de l’arbitre de chaise, qualifiée de « troia » ou « bocchinara », des insultes misogyne, lors de son premier tour.

Ainsi, après une amende de 24 000 dollars infligée lors du tournoi, voilà que s’ajoute une amende de 96 000 dollars , qui sera réduite de moitié fin 2019 si « Fogna » se comporte bien d’ici là. De plus, il est également en sursis sur le court où la moins incartade pendant 2 ans signifiera une interdiction de participer à l’US Open et à un autre tournoi du Grand Chelem. Avec ce comportement inapproprié de l’Italien, E-TV Sport a décidé de revenir sur ces insultes qui ont déjà fusé sur un court de tennis !

Le classique McEnroe/Connors

On est au courant que cela n’a jamais été le grand amour entre les deux tennismen américains. Néanmoins, leur plus grande altercation n’aura pas lieu lors d’une finale de Grand Chelem mais bien lors d’un match exhibition à Chicago en 1982. Si l’on parle bien d’un match amical, il n’y avait rien d’amical lors de cette confrontation malgré l’absence d’enjeu. Connors ira jusqu’à enjamber le filet pour confronter McEnroe. Ce dernier le repoussera et les officiels finiront par s’en mêler. Pour la petite histoire, c’est « Jimbo » qui remportera le match en 5 sets et après plus de 5 heures de jeu…

Même Nadal peut devenir fou

Suite à une décision controversée de l’arbitre, l’Espagnol perdra son fameux sang-froid !

Le « Shut Up » de Jeff Tarango en direction du public de Wimbledon

En 1995, l’Américain affronte l’Allemand, Alexandre Mronz, au troisième tour de Wimbledon. Lors de ce match, après une décision de l’arbitre qu’il contestait, il demanda au public de se taire ce qui lui valut un avertissement, puis, après s’en être pris à l’arbitre, un point de pénalité, il décida alors de quitter le court. Il reçut alors la plus lourde sanction pour un joueur de tennis professionnel: soit 63 000 $ d’amende et deux ans de suspensions de tournois du Grand Chelem pour avoir insulté l’arbitre Bruno Rebeuh.

Les menaces de mort de Serena Williams

Lors de la demi-finale de l’US Open 2009, Serena affronte Kim Clijsters. Lors de la balle de match en faveur de la Belge, Williams se voit siffler une faute de pied. Elle est alors hors d’elle et n’hésite pas à s’en prendre à une juge de ligne. Elle sera condamnée en novembre 2009 à 82 500 $ d’amende pour avoir proféré des menaces de mort envers cette juge de ligne !

Nick Kyrgios fait une allusion sur la copine de son adversaire

Lors du deuxième tour du Masters 1000 de Montréal en 2015, Nick Kyrgios affronte Stanislas Wawrinka. En plein match, l’Australien a ainsi lancé à son adversaire que tout monde savait que sa copine avait couché avec un autre joueur du circuit, en l’occurence Thanasi Kokkinakis. « Kokkinakis banged your girlfriend. Sorry to tell you that mate », en version originale. Un moment assez surréaliste !