Dossier

Cesfootballeursimmortalisésenstatues

On ne vous présente plus Cristiano Ronaldo, un des meilleurs joueurs de l’histoire du foot et légende du Real Madrid. Et forcément, lorsque l’on est un champion comme CR7, quoi de plus normal que de laisser derrière soi des symboles d’une gloire passée qui traverseront le temps. Ainsi, quoi de mieux qu’un buste ou une statue pour marquer son temps. De ce fait, après son buste largement moqué qui se trouve à Madère, son île de naissance, voilà que l’artiste José Antonio Navarro Arteaga, un artiste originaire de Séville, a créé un buste de 90 cm de hauteur pour 60 kg qui sera exposé au musée du Real Madrid.

Mais plus qu’un simple buste, d’autres footballeurs ont carrément eu le droit à leur statue et celle-ci se trouve généralement aux abords des stades des clubs dont ils ont marqué l’histoire. Retour sur le onze des footballeurs statufiés !

 

Eusebio (Benfica Lisbonne)

la "Panthère noire" était le plus grand joueur portugais depuis l'avènement de Cristiano Ronaldo. Néanmoins, il reste la légende absolue du Benfica Lisbonne.

Alfredo Di Stefano (Real Madrid)

Considérés par les plus grands (Pelé, Maradona, Charlton) comme le plus grand, Di Stefano c'est deux ballons d'or, un Super Ballon d'Or (pour l'ensemble de sa carrière) et une statue en bronze que vous pouvez contempler au stade Alfredo Di Stéfano à Madrid, au camp d'entraînement. Mais pas à Bernabeu non, on n'a pas l'hommage facile à Madrid!

Lev Yashin (Dynamo Moscou)

Il est l'unique gardien à avoir remporté la distinction suprême : le ballon d'or (1963). Ca méritait une statue que l'on peut admirer aux abords du stade de son club de toujours : le Dynamo Moscou. Avec la casquette bien sûr!

Bobby Moore (Angleterre)

Le capitaine de l'équipe d'Angleterre championne du monde en 1966 a, à l'instar de Gordon Banks, lui aussi une statue à son effigie mais devant Wembley.

George Best, Denis Law, Bobby Charlton (Manchester United)

Le trio légendaire de Manchester United a vu son efficacité récompensée quelques jours après la victoire du club en Coupe d'Europe des clubs champions en 1968, par une statue à leur effigie devant Old Trafford.

Zico (Flamengo)

Le Pelé blanc n'aura pas eu le bonheur de remporter une coupe du monde avec la sélection brésilienne malgré ses 52 buts en 72 sélections. Néanmoins, il a laissé une trace indélébile dans le coeur des supporters de Flamengo, club de Rio de Janeiro. A noter que le Brésilien possède également une statue à son effigie au Japon devant le stade des Kashima Antlers dont il a été joueur, entraîneur et directeur financier.

Maradona (Argentine)

El pibe de Oro, malgré une carrière riche en scandales, a sa statue à jamais dans le musée du club qui le révéla vraiment : les Boca Juniors.

Carlos Valderama (Colombie)

Considéré comme l'un des meilleurs joueurs colombiens de tous les temps, notamment pour le beau parcours de l'équipe lors de la coupe du Monde 90, Valderrama a, parmi ses distinctions, une statue à son effigie à Santa Marta. Le sculpteur a forcément commencé par les cheveux, symbole du joueur colombien.

Romario (Brésil)

L'homme aux 1000 buts en aura marqué 5 lors de la coupe du Monde 94, remportée par le Brésil. Sa statue s'élèvera cette même année au stade Sao Januario, à Rio!

Thierry Henry (Arsenal)

Le meilleur buteur de tous les temps des Gunners méritait bien sa statue aux alentours de l'Emirates Stadium. Même si sa vraie place aurait été à Highbury.

Tony Adams (Arsenal)

Pour les 125 ans d'Arsenal, il n'y a pas qu'Henry qui a eu le droit d'être célébré par les Gunners. Tony Adams, défenseur symbolique a le droit de lever les bras pour l'éternité devant l'Emirates Stadium!