Dossier

Cescyclistesquiontfaitl’histoiredumaillotàpois

Hier, Warren Barguil, s’est imposé en haut du col de l’Izoard après une étape grandiose ! A cette occasion, il a marqué l’histoire du Tour de France mais aussi sa propre histoire et enfin celle du maillot à pois qu’il portait fièrement lors de sa victoire. « Wawa », comme il est de bon ton de l’appeler, est rentré dans le coeur des Français avec son panache mais aussi son talent. Il a même réussi à faire pleurer un certain Richard Virenque, l’un des plus grands grimpeurs que la France ait connu, lorsque celui-ci a fait ce geste du doigt en haut de l’Izoard. Désormais, le Breton Barguil sera attendu lors des prochaines éditions de la Grande Boucle que cela soit pour le général mais aussi pour ramener une nouvelle fois ce mythique maillot distinctif sur les Champs. E-TV Sport a décidé de rendre hommage à ces cyclistes qui ont fait l’histoire du maillot à pois !

Federico Bahamontes, « L’aigle de Tolède »

L’Espagnol est l’un des plus grands grimpeurs de l’histoire de cyclisme et son palmarès parle pour lui. En effet, il a remporté 1 Tour de France en 1959 mais également 7 étapes du Tour, toutes en montagne. Car le grimpeur surdoué écoeuré ses adversaires en montagne comme en atteste ses 6 Grand Prix de la Montagne sur le Tour. Il a également remporté 2 Grand Prix de la Montagne sur la Vuelta et 1 Grand Prix de la Montagne sur le Giro. Constamment tourné vers l’offensive, il était capable de produire des accélérations fulgurantes dès que la route s’élève pour distancer ses concurrents, comme le prouvent ses cinquante-deux passages en première position au sommet d’un col, le meilleur total pour un coureur du Tour de France !

Spanish cyclist Federico Bahamontes is seen while ascending the 2500 m high Mt. Galibier during the 19. stage of the Tour de France on July 28, 1954. (AP Photo/Str) --- Der Spanier Federico Bahamontes beim Bezwingen des rund 2500m hohen Galibier auf der 19. Etappe der Tour de France, am 28. Juli 1954. (AP/Str)

Lucien Van Impe, « le Ouistiti des Cîmes »

Professionnel de 1969 à 1987, soit jusqu’à l’âge de 41 ans, le cycliste Belge a remporté six fois le Grand Prix de la montagne du Tour de France. Doté d’un petit gabarit, Van Impe était un magnifique grimpeur et il a également remporté 1 Tour de France (1976) et 2 Giro (1982 et 1983).

cb24a02a-fbf8-11e5-9426-909596b670e0

Richard Virenque, « Richard coeur de lion »

Charismatique et grimpeur magnifique, Richard Virenque était le chouchou du Français. S’il n’a jamais gagné le Tour de France, il a ramené 7 fois le maillot à pois sur les Champs-Elysées, un record. . Il a également remporté 7 étapes du Tour de France, qu’il a terminé deux fois sur le podium, en 1996 et 1997.

7765711912_richard-virenque-devant-laurent-dufaux-et-jan-ullrich-sur-le-tour-de-france-1997