Le saviez-vous

Cesamendesinsolitesvuesautennis

Garder la tête froide lors d’un match de tennis est loin d’être une sinécure ! En effet, le pétage de plomb n’est jamais très loin dans ce sport où la force mentale se doit d’être omniprésente. Ainsi, le tennisman français, Adrian Mannarino, a écopé d’une amende de 7900 euros pour avoir bousculé un ramasseur de balles au moment de rejoindre sa chaise à un changement de côté. Si celui-ci a plaidé son innocence en disant que ce geste était involontaire et que c’était le ramasseur qui lui était rentré dedans, il lui faudra s’acquitter de cette amende salée.

Ainsi, E-TV Sport a décidé de vous présenter les auteurs des 5 amendes les plus insolites du tennis!

 

Marcos Baghdatis (Chypre)

Amende de 600 euros pour avoir fracassé 4 raquettes d'affilée lors du deuxième tour de l'Open d'Australie 2012.

John McEnroe (USA)

A l'US Open 1987, il a écopé d'une amende de 14000 euros et 2 mois de suspension pour un énième excès de colère.

Jeff Tarango (USA)

Il reçut l'une des plus lourdes sanctions pour un joueur de tennis professionnel : 63 000 $ d'amende et deux ans de suspensions de tournois du Grand Chelem pour avoir insulté l'arbitre Bruno Rebeuh, lors d'un match du 3e tour de Wimbledon en 1995 face à Alexander Mronz. La suspension fut finalement limitée à Wimbledon 1996. Lors de ce match, après une décision de l'arbitre qu'il contestait, il demanda au public de se taire ce qui lui valut un avertissement, puis, après s'en être pris à l'arbitre, un point de pénalité, il décida alors de quitter le court.

Serena Williams (USA)

Lors de la demi-finale de l'US Open 2009, Serena Williams menace la juge de ligne, écopant d'un point de pénalité sur balle de match. «Si je pouvais, je prendrais cette balle, je te l'enfoncerais dans la gorge et je te tuerais», aurait-elle déclaré selon les médias américains. La juge est allée rapporter les propos tenus par l’Américaine à l’arbitre principal qui a décidé d’accorder le point à son adversaire, lui offrant le match sur tapis vert. Elle écopera d'une amende de 82 500 $, la plus lourde jamais infligée à une joueuse de tennis.

David Nalbandian (Argentine)

Le joueur argentin est disqualifié en finale du tournoi londonien du Queen's en 2012 face à Marin Čilić après avoir donné un coup de pied contre un panneau publicitaire se trouvant devant un juge de ligne, ce qui le blesse. Il écope alors d'une amende de 55000 euros.